Category

Economiques et Financiers

Economiques et Financiers

La dette « souveraine » française: questions au Front National et aux opératzeurs de marché

Récemment, le responsable de la stratégie du FN, David Rachline, a laissé entendre que le service de la dette française, après sortie du pays de l’€, s’effectuerait en « nouvelle monnaie nationale » pour ce qui est des émissions émises sous le droit français (+/- €2.000 milliards), alors que le solde (+/- €200 milliards) serait remboursé en €. Cette affirmation reflète un positionnement très discutable du FN sur la « souveraineté nationale » ! En réponse à cette déclaration, l’Agence de Notation Moody’s a indiqué qu’un changement unilatéral de la monnaie dans laquelle le service de la dette est assuré constituerait une violation flagrante des conditions de l’emprunt. La France serait déclarée en faillite, ce qui rendrait l’ensemble de sa…

continuer à lire
Economiques et Financiers

Le modèle européen de “Banque Universelle »: Une menace pour la stabilité économique, financière et sociale !

Les banques se plaignent des difficultés qu’elles rencontrent pour assurer une rentabilité suffisante. Les banquiers font barrage aux propositions qui leur imposeraient de renforcer leurs fonds propres. De nombreux politiciens et les régulateurs, par contre, sont désireux d’instaurer de telles mesures pour éviter à l’avenir un renflouement d’institutions financières par les contribuables. Dans le même temps, la BCE poursuit une politique destinée à encourager les prêts bancaires à l’économie réelle avec, jusqu’à présent, un succès mitigé. En effet, la combinaison de taux d’intérêts négatifs et le recours massif aux achats d’actifs (Q.E.) semble donner des résultats qui limitent partiellement la transmission ordonnée de sa politique monétaire : d’une part les taux négatifs rendent l’acceptation de dépôts non rentable alors que…

continuer à lire
Economiques et Financiers

Les Prescriptions de la B.C.E. « Bazooka » ou « Pétard mouillé » ?

La volatilité spectaculaire accrue dans certains segments des marchés financiers (marché des changes, actions, obligations) pendant et dans la foulée de la conférence de presse du Président Draghi le 10 mars dernier pour annoncer les décisions du Conseil de Gouverneurs de la BCE, démontre les périls d’un tel exercice de communication. A l’instar de St. Pierre sautant de sa barque, Super Mario a exécuté un brillant numéro d’équilibriste créant l’illusion qu’il « marchait sur l’eau », espérant ainsi maintenir les marchés en état de lévitation, le temps – toujours reporté – que l’économie réelle lui permette de reprendre pied sur la terre ferme. Le Président voulait faire passer plusieurs messages : que la BCE, toujours dans le cadre de son…

continuer à lire
Economiques et Financiers

La BCE est un bouc émissaire trop commode !

Surprise choquante que d’entendre à l’antenne de la RTBF un éminent économiste et banquier belge recommander l’instauration par la BCE d’une politique monétaire différenciée au sein de l’Eurozone pour refléter la situation économique et budgétaire plurielle qui prévaut au sein de ses membres ! Le parallèle avec le traitement de la question de l’immigration est frappant : de même que le rétablissement des frontières internes à la zone Schengen présage l’implosion du marché intérieur et celui de l’UE, de même, des politiques monétaires diversifiées impliquent l’instauration de contrôles des flux financiers au sein de l’UEM conduisant au même résultat. Ce parallélisme souligne combien les défis de l’immigration et de la stabilité financière constituent aujourd’hui des enjeux prioritaires, faisant du Brexit…

continuer à lire